Centre Dentaire St-Luc

Thé vert : bien-être global…et buccal

Le thé vert est bon. Au goût, mais aussi pour la santé. Il regorge de tant de vertus qu’il est sous la loupe constante des scientifiques et spécialistes de la santé.

Consommé depuis des millénaires, nous savons qu’il est très riche en antioxydants, qu’il aide à réduire le mauvais cholestérol, qu’il renforce le système immunitaire…

Mais saviez-vous qu’il contribue, de surcroît, à une bonne condition buccodentaire ?

Le secret numéro 1 : les antioxydants[1]

La qualité nutritionnelle de cette feuille non oxydée est généralement supérieure à celle des thés fermentés. L’une des différences réside dans une plus grande concentration d’antioxydants, dont l’EGCG, une catéchine.

Les antioxydants ont cette propriété de neutraliser ou de réduire les dommages causés par les radicaux libres.

Au niveau buccal, la salive tirera avantage des catéchines, tout comme les diverses structures qui doivent se régénérer : tissus mous, gencive, etc.

Le secret numéro 2 : le fluor [2]

Le fluor est naturellement présent dans la feuille de théier. Provenant du sol, la feuille l’absorbe au cours de sa croissance.

Cet oligo-élément est un antibactérien naturel, en plus d’augmenter significativement la résistance de l’émail aux attaques acides de la faune buccale.

Des dents et des gencives en santé

  • Les bactéries buccales ne résistent pas au thé vert. En diminuant ce microbiome, l’acidité de la plaque et de la salive est atténuée, ce qui a un effet préventif considérable contre la formation de carie.
  • La présence de fluor contribue à renforcer l’émail dentaire et à en améliorer sa protection contre les acides.
  • Le thé vert à des spécificités anti-infectieuses qui aide à prémunir, ou à maîtriser les inflammations parodontales, comme la gingivite.
  • Les antioxydants ont la propriété d’inhiber les modifications cellulaires. Le thé vert permettrait ainsi de contrer le développement de cancers et de précancers buccaux. [3]

Bénéfique à condition de ne pas exagérer !

Comme pour toute chose, la modération est préférable. Pour tirer parti des multiples bienfaits du thé vert, l’apport souhaitable est de 3 à 5 tasses par jour. Il faut se rappeler que cette boisson chaude contient de la théine (identique à la caféine) et du fluor.

Une surdose de ces deux éléments peut avoir des effets secondaires indésirables.

Le thé vert détient un rôle incontestable dans l’atteinte et le maintien d’une santé buccale optimale. Toutes les excuses sont bonnes pour se verser une tasse de cet élixir ô combien salutaire, consommé sans sucre, bien entendu !

Sources:

[1] https://leblognutrition.files.wordpress.com/2018/04/s41598-018-22994-3.pdf

  • Effects of green tea on miRNA and microbiome of oral epithelium Guy R. Adami1 , Christy C. Tangney 2 , Jessica L. Tang1 , Yalu Zhou1 , Saba Ghafari3 , Ankur Naqib4 , Saurabh Sinha3 , Stefan J. Green 4 & Joel L. Schwartz1

[2] https://www.nutriting.com/conseils/tout-savoir-sur-le-the/?v=3e8d115eb4b3 avec un intérêt particulier sur l’étude suivante : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4808922/

[3] https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=extrait-the-vert_ps

intérêt particulier sur les études suivantes :