Centre Dentaire St-Luc

Resto et bonne haleine

Un déjeuner d’affaires, un lunch en amoureux ou un souper entre copines, ça peut être un moment où on se laisse aller à quelques fantaisies gustatives : oignons caramélisés, charcuteries, fromage de chèvre, ail rôti… Explosion de saveurs, satiété et haleine chargée !

Pour éviter de sortir de table avec une haleine qui vous suivra pendant trois jours, mettez en pratique ces mesures toutes simples.

L’hydratation avant tout

Vous devez savoir que la mauvaise haleine qui survient après les repas est la plupart du temps causée par les débris alimentaires restés en bouche. Boire de l’eau rincera la cavité buccale, en rétablira le pH et délogera les particules rebelles.

De plus, des études [1] indiquent que prendre de l’eau réduit significativement la mauvaise haleine du matin. Il est par conséquent juste de penser qu’une hydratation adéquate pendant la journée aura le même effet.

Au restaurant, n’hésitez pas à demander un thé vert. [2] [3] Riche en antioxydants, cet élixir possède des propriétés qui supportent la santé buccodentaire, notamment au niveau de la prévention des caries et des maladies parodontales. Plus précisément, une étude de 2014 démontre qu’il contribue à réduire la prolifération des bactéries responsables de la mauvaise haleine.

Gardez certains aliments pour la fin

Si votre assiette contient de la laitue, du céleri, de l’avocat, du persil ou de la menthe, mettez-les de côté. Riches en chlorophylle, ils neutralisent les odeurs et rafraîchissent l’haleine, lorsqu’ils sont consommés en fin de repas. Un céleri ou une carotte stimulera également la salivation.

Privilégiez les probiotiques

Des recherches [4] indiquent que les probiotiques ont le potentiel de stabiliser le microbiote buccal. Ainsi, permettez-vous un petit yogourt contenant des probiotiques, ou du kéfir, à la fin de votre repas. Ces derniers contribueront à rétablir l’équilibre de la flore bactérienne naturellement présente dans la bouche.

Mâchez une gomme sans sucre

Gardez à portée de main une gomme sans sucre édulcorée au xylitol. Cent pour cent non cariogène [5], cet agent a un goût naturellement rafraîchissant. L’idéal est de mastiquer un morceau de chewing-gum pendant 5 à 20 minutes après le repas. Cette façon de faire est parfaite pour activer la salivation, déloger les débris alimentaires et combattre la mauvaise haleine.

Gardez une haleine fraîche

En somme, lorsque vous mangez à l’extérieur et que votre haleine vous préoccupe, dites-vous que votre assiette peut être votre alliée. Sans vous restreindre indument, vous pouvez aussi mettre les chances de votre côté :

  • Évitez l’alcool et le tabagisme
  • Choisissez un mets moins épicé
  • Optez pour un repas facile à digérer
  • Prenez le temps de bien mastiquer

En reconnaissant les aliments ou les éléments (stress, ingestion trop rapide) qui causent la mauvaise haleine, vous serez plus à même de la combattre.

Sources:

[1] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26081039

[2] https://blognutritionsante.com/2018/04/17/the-vert-bienfaits-flore-buccale/

[3] https://bmccomplementmedtherapies.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12906-015-0557-z

[4] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29201598

[5] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4232036/