Centre Dentaire St-Luc

Bijoux et perçages buccaux : jolis mais à quel prix?

Le perçage buccal et les bijoux dentaires font désormais partie de la culture des jeunes (et moins jeunes) d’aujourd’hui. Mais la grande popularité de cette pratique n’élimine pas les conséquences qu’elle porte sur les dents, les gencives et la santé en général.

Car le perçage buccal comporte des risques inévitables.

Perforer la peau n’est pas un acte anodin [1] [2] [4] [5]

Une peau percée augmente systématiquement les chances de contracter des infections. Ceci est vrai qu’il soit question d’une coupure au doigt ou d’une piqûre au mollet.

La bouche est un lieu chaud et humide qui abrite naturellement des milliers de bactéries. Effectuer une perforation dans cette zone la rend par définition plus propice au développement des infections.

Il n’est pas impossible que le perçage affecte la langue, les lèvres et l’intérieur des joues et du menton, puisque que ceux-ci sont parcourus de multiples vaisseaux sanguins et nerfs.

Complications propres au perçage buccal

La douleur localisée, un hématome, une enflure ou une infection bénigne sont des conséquences génériques des suites d’un perçage corporel.

L’Ordre des hygiénistes dentaires du Québec fait aussi état des dangers potentiels suivants :

  • Infection grave avec présence de pus et de fièvre
  • Prédisposition aux infections systémiques comme le tétanos, le VIH et l’hépatite B et C
  • Choc anaphylactique ou empoisonnement au métal
  • Septicémie ou transmission des bactéries jusqu’aux organes vitaux par le sang
  • Cicatrisation pathologique

Au niveau de la bouche, les tissus, les nerfs et les vaisseaux sanguins peuvent déchirés. Surviennent alors:

  • Hémorragie importante et incontrôlable
  • Paresthésie (perte de sensibilité ou engourdissement)

Conséquences buccodentaires à la suite d’un piercing

  • Récession gingivale
  • Augmentation du volume des tissus autour de la tige
  • Traumatismes dentaires : usure de l’émail, fracture, sensibilité
  • Modification de la position des dents causée par la pression légère du bijou sur celles-ci
  • Mobilité de langue entravée

Qu’en est-il des bijoux dentaires ?[3][4]

Le bijou dentaire est aussi une tendance. Le plus discret est le strass, soit un petit diamant collé sur la face visible d’une dent. Légèrement plus volumineux, le Twinkle prend diverses formes : étoile, cœur, dauphin, etc.

Ont cimente ces ornements à l’aide de la même colle chirurgicale utilisée pour la fixation des boîtiers orthodontiques.

La pose n’endommage pas l’émail et n’est pas permanente ; le bijou peut être retiré à tout moment et ne laissera aucune trace.

Les risques liés aux ornements dentaires

  • Possibilité d’ingérer le bijou s’il tombe inopinément
  • Accumulation de la plaque dentaire autour de la pierre
  • Mauvaise haleine persistante en raison de l’accumulation de bactéries
  • Irritation ou endommagement des muqueuses avoisinantes : intérieur des lèvres, langue

Recommandations importantes

L’Ordre des dentistes du Québec [4] ne recommande pas la pose de bijoux dentaires ou de piercings buccaux. Mais si vous souhaitez aller de l’avant avec une telle procédure, n’hésitez pas à en parler avec votre dentiste. Il pourra vous conseiller afin d’éviter de malencontreuses situations.

Précautions :

  • Un ornement dentaire doit être posé et retiré par un dentiste qualifié
  • Assurez-vous que votre technicien en perçage possède les compétences requises
  • Votre boucle doit être conçue à partir d’un acier chirurgical, pour éviter les rejets et les risques d’allergie
  • La zone traitée doit être correctement désinfectée
  • Les outils utilisés pour la procédure doivent être à usage unique et stérilisés
  • La salle de perçage doit être aseptisée

La décision de passer à l’acte doit impérativement être précédée d’une évaluation posée des risques possibles liés au piercing.

À la suite d’une telle intervention, l’hygiène buccale doit être rigoureuse et minutieuse, pour la santé dentaire, mais aussi pour prévenir les complications citées plus haut.

 

Sources :

[1] Doctissimo. Révision médicale 2015. Mis à jour 2019 – Communiqué du Docteur Jean-Baptiste Kerbrat, secrétaire général de la Fédération Française d’Orthodontie – Fédération Française d’orthodontie – mai 2009.

[2] https://www.dentaly.org/dents-adolescents/piercing-complications/

[3] https://www.dentaly.org/dents-adolescents/bijoux-dentaires/

[4] Ordre des dentistes du Québec

[5] Ordre des hygiénistes dentaire du Québec